Quoi de neuf ?

Penlocke à venir

Ma vie d’étudiante à l’Inis (Institut National de l’image et du son) est concentrée sur mon projet de scénario de série de fiction. À moins d’être super multifonctionnelle, ce que je ne suis pas, il est difficile de trouver du temps pour d’autres projets. Car il y a aussi d’autres projets, en parallèle, à l’Inis. C’est excitant. Passionnant.

 

UN NOUVEAU SITE WEB ? 

Je pourrais faire un nouveau site web, rapidement. C’est de plus en plus facile de les faire soi-même. Mais je me pose la question : ai-je vraiment besoin d’un site web ? N’est-ce pas plus nécessaire pour une entreprise qui vend des produits ? Est-ce que je veux « vraiment » vendre mes romans via mon site web ?

 

LA RÉPONSE EST NON

Je suis consciente de n’avoir aucun talent pour la vente de quoi que ce soit d’ailleurs. Je suis satisfaite de mes romans. Des lecteurs les ont appréciés et de nouveaux lecteurs les apprécient lorsqu’ils les découvrent des années après leur publication. C’est formidable ! Dans notre monde où tout passe rapidement, mes romans sont passés, comme les autres, et je l’accepte. J’ai écrit une oeuvre que j’ai accomplie avec passion. Elle a été lue, qu’est-ce qu’un auteur peut demander de plus?

 

JE SUIS RENDUE AILLEURS

Le goût d’écrire d’autres romans n’est pas éteint. Il est en veille mais je ne sais pas de quelle manière il va se réveiller. La scénarisation est un autre monde que je découvre petit à petit, fascinée, justement, par sa différence d’avec le roman. Il y a bien sûr des ressemblances ; créer des personnages reste créer des personnages. Mais réaliser que je ne peux pas « écrire » ce qu’ils pensent pour le montrer à l’écran (que ce soit au cinéma, à la télévision ou sur le web), me confronte à la l’immense différence entre les deux médiums.

 

JE NE SAIS PAS OÙ

Je suis en transition. Dans une période de ma vie où j’accepte de ne pas savoir. Je veux apprendre. Je suis les conseils des guides. Je me compose ma propre vision. Mon univers personnel est propice à des métamorphoses. À déborder ailleurs.

 

L’AVENIR LE DIRA

Penlocke.com va continuer d’exister. Sous sa forme actuelle. Primitive. Exploratrice. Dense. Étrange. Comme la Cité du même nom… De quelle manière évoluera-t-elle ? Je ne le sais pas. Tout est possible. Pour les prochains mois, l’important est de poursuivre mes études à l’Inis. Après, on verra.

 

MERCI

D’avoir lu ce qui précède. D’avoir lu ou de lire encore mes romans et nouvelles.

Natasha

 

<- Retour à l'accueil